Contre toute attente

Nous voulions passer du temps dans les maisons de retraite. Pour y rester quelques heures ou toute une journée, nous trouvions des prétextes (discuter de voyages, dessiner une île, recopier des phrases, chanter etc.) dont le résultat comptait peu au final et dont nous ignorions, de toute manière, si nous l’utiliserions un jour.
Les paroles, les images, les gestes qui nous ont marqués ont surgi par surprise, hors des pseudo-cadres que nous inventions dans le seul but d’être là, avec les résidants. N’ayant pas de véritable programme, nous avions peu d’attentes, ce qui nous rendait disponibles pour l’imprévisible.
Anne Gurnade, Marie-Pierre Barrero (les animatrices en poste à Lamarque et à Bourg), le personnel et les résidants jouaient le jeu et nous laissaient faire, curieux et respectueux de nous comme nous l’étions d’eux. C’était aussi ça notre projet : être avec, contre toute attente.

 

Anne gurnade-5055

PN-exposition-6891