Faire avec

Les maisons de retraite sont des lieux terribles où se concentrent la maladie, la mort, la folie, la solitude, la culpabilité des personnes qui viennent ou ne viennent pas rendre visite à leurs parents, le désœuvrement, la violence subie et rendue durant l’épreuve quotidienne qui consiste à vivre ou à travailler avec ce que la plupart d’entre nous ne veulent ni voir ni savoir.
Il nous a fallu peu de temps pour sentir que notre belle idée de départ – les maisons de retraite sont des îles, y passer du temps nous permettrait de partager la vie d’iliens etc.– serait une expérience qui nous marquerait profondément. Les premières heures que nous y avons passées restent des moments de malaise dans notre souvenir.

Il a fallu apprendre à faire avec cette réalité.
Nous n’avons pas poursuivi la voie du documentaire même si, les premiers temps, nous avons exploré des formes de ce type, explicitement inspirées de témoignages recueillis et de choses vues sur place. A posteriori, c’était sans doute un moyen de s’acclimater à cet environnement si particulier où nous avons connu par la suite de grands moments de joie, de sérénité, de rire, de complicité, d’étonnement. Les maisons de retraite ne sont désormais plus pour nous seulement des lieux terribles.

Reste que notre intention n’aura jamais été de rendre compte de ce que nous avons vu et fait dans les maisons de retraite, mais plutôt de saisir ce qui passait en nous au contact des résidants, quelles empreintes cette expérience laissait en nous. Projet Nouvelle est le produit de cette expérience intime, évoquée parfois de manière explicite, plus souvent de façon souterraine.

 

MDR-lamarque-6480