Histoires d’îles / 27 juillet 2013

Église de Lamarque

Les îles suscitent de nombreux fantasmes.
Elles nous offriraient par exemple l’occasion de réaliser, au niveau géographique, l’idéal qui consiste à faire le tour de soi, autrement dit à se connaître soi-même. Elles peuvent également nous donner l’illusion qu’il existe un endroit où vivre en paix, à l’écart du monde et de ses difficultés.

Projet Nouvelle évoque la perte de cet idéal.
En cinq étapes qui sont comme les périodes d’une vie, on découvre la formation de ce fantasme durant l’enfance (rez-de-chaussée), puis son vacillement et les dérives qui s’en suivent au cours d’un voyage aussi réel qu’intérieur (étage 1, salle 1). Surgit le signe (« main levée ») qui conduit en un « lieu aveugle » où il est possible de ressentir ce que peut être la véritable insularité, c’est-à-dire l’isolement le plus radical (étage 1, salle 2) . Dès lors, transformé par cette expérience après quoi « tout prend le large » (étages 2 à 6), vient le moment d’écouter la langue toujours étrange des autres (étage 7) et de nouer avec eux des liens infimes.

Le samedi 27 juillet 2013 à partir de 18h, Projet Nouvelle sera présenté pour la première fois au public sous la forme d’une installation-parcours disséminée autour et à l’intérieur du dôme de l’église de Lamarque. Les îles sont des paysages mentaux dont les représentations évoluent au fil du temps. Il en va de même dans cette installation composée de textes, de photographies, de vidéoprojections, de sons… Un environnement sensoriel propice aux cheminements intérieurs. En marge de cette soirée, dans la salle des fêtes du village, une exposition témoignera du processus de travail dont cette installation est une dimension parmi d’autres.

Dans le cadre de la manifestation Histoires d’îles soutenue par le Conseil général.

 

   Scene-d'ete-80   

Projet nouvelle-1252

Projet nouvelle-1305

Projet nouvelle-1396

Projet nouvelle-1449